La Tourelle - Résidence Léonard Gille - 24 rue de Picardie - Vire - 14500 VIRE NORMANDIE • Tél./Fax : 02 31 66 10 02 Contact  Contact mail English version version francaise

Accueil > Vos témoignages

Itinéraire culturel du Conseil de l´Europe
Conseil de l´Europe

M. Mabit

Vos témoignages

Vos témoignages nous intéressent et nous sommes désireux de vous faire partager vos réactions, vos commentaires. Afin d’y apporter toute notre attention, cliquez sur témoignages.

Sites de marcheurs

De La Sacra au Mont : www.camminfacendo.altervista.org (en italien)

Entre Caen et Le Mont : http://randocaenmtstmichel.kisling.fr

Tours - Vire - Le Mont : http://randospedestres.over-blog.com

De Paris à Rome par le Monte Sant Angelo : http://www.villemagne.net/site_fr/rome-carte-generale.php

De Munich au Mont-Saint-Michel

Un grand périple qui a mené ce couple de pèlerins allemands de Munich au Mont, via Worms, Trèves, Aix-la-Chapelle, Lièges et Nivelles en Belgique avant qu’ils rejoignent le chemin de Rouen balisé chemin de saint Michel. Réalisé en plusieurs fois, ce chemin pourra vous aider si vous souhaitez partir d’Allemagne ou de Belgique ! Découvrez leur chemin et leurs conseils sur leur site internet

450 km à pied jusqu’au Mont-Saint-Michel, un blog et une nouvelle aventure

Venez découvrir l’aventure d’une famille miquelote, de Paris au Mont-Saint-Michel... Du 21 mai au 30 juin 2011, Pauline, François-Xavier et leurs enfants, Faustine (2 ans et demi) et Martin (7 mois) ont fait le voyage jusqu’au Mont-Saint-Michel, accompagnés d’un âne.

Un film et un livre sont en préparation !

Vous pourrez revivre leur aventure sur leur blog et sur Facebook : "A pied jusqu’au Mont Saint-Michel".

JPEG - 108.7 ko
450 km de chemins

Le périple d’un de nos miquelots en 2011

C’est le récit d’un voyage à vélo du Mont saint Michel à Rome puis à Saint Jacques de Compostelle via la Sicile et la Sardaigne. Pierre-Marie Werlen, un ami miquelot de longue date, membre de l’association "Les Chemins de saint Michel", vous invite à suivre son voyage sur son blog. JPEG Faisant étape dans les plus hauts lieux dédiés à saint Michel et vivant de très belles rencontres ! Pierre-Marie, nous avons bien reçu tes cartes souvenirs ! Merci...

Découvrez le blog des trois pèlerinages

Une aventure hors du commun en équipement médiéval

JPEG

C’est celle menée par l’association Artémis en 2008 : la reconstitution d’un pèlerinage médiéval en costume !

De Cherbourg au Mont-Saint-Michel : 200 km de marche, 7 pèlerins, 9 jours tel les miquelots du XVe siècle, un périple un peu fou mais chargé d’émotions qu’ils nous font partager sur leur blog : http://artemispelerinage2008.over-blog.com/


Témoignages

Le Puy-en-Velay / Le Mont-Saint-Michel

1000 kilomètres sur le chemin des Anges

A l’approche de mes 45 ans, je devais négocier un virage décisif dans ma vie. Je ne me sentais pas heureux, sur aucun plan, ayant perdu confiance en moi, en les hommes et en la société. J’avais profondément besoin de me retrouver - seul - de savoir qui j’étais et ce que je pouvais créer pour la deuxième étape de mon parcours sur cette terre… Il fallait que ça bouge !

La petite graine de la marche a alors éclos et grandi du fond de mon cœur où elle sommeillait depuis 4 ans. L’idée avait été semée, sans le savoir, par Philippe Ouzounian, un amoureux de la Loire qui donna des lectures en son hommage en la suivant à pied de sa source à son embouchure. Ce beau projet avait provoqué un déclic en moi : « un jour, je marcherais moi aussi au long cours comme lui ». Les chaussures de rando achetées aussitôt ne servirent pourtant que pour de rares ballades du dimanche. Aucune idée de parcours, dont le fameux chemin de Compostelle, ne suscitait mon enthousiasme jusqu’à cette fameuse ne nuit de mai 2006.

En pleine nuit, je me réveille et dans un demi-sommeil - moment magique propice aux intuitions les plus justes - l’évidence éclaire soudain mon esprit. Pour la grande randonnée que je rêve de réaliser, je dois marcher en direction de… moi-même, vers Michel ! Aussitôt, je compris la destination : le Mont-Saint-Michel. Et dans l’instant qui suivit, la chapelle St Michel du Puy-en-Velay s’imposait à moi comme le point de départ du périple. En quelques secondes, le tracé clair, et logique, m’apparaissait. Mes pas devaient relier le sommet de ce dick volcanique au cœur des terres à cette montagne plantée entre ciel et mer, deux rochers dédiés depuis des siècles à l’Archange. A cette perspective, je me suis senti aussitôt attiré, comme aspiré.

A partir de cette nuit, tout alla très vite. Il fallut gagner de l’argent, acheter mon matériel, m’entraîner un peu, chercher des infos. Je ne connaissais rien à la marche au long cours. Je ne savais ni la distance exacte à parcourir, ni combien de temps je mettrais. Seul mon objectif était clair : arriver à pied au Mont-Saint-Michel pour le 29 septembre.

Le 1er juillet, un mois et demi après ce « songe », je réalisais les premiers pas de ma randonnée. Parti de la source de la rivière Ardèche, département où je vivais, je passais au Mont-Gerbier de Jonc, source de la Loire, fleuve important dans ma vie, puis remontait vers le Puy-en-Velay. Après cette « mise en jambes », je me lançais enfin dans la concrétisation de mon intuition.

« En suivant ce parcours, vous réhabilitez un pèlerinage très ancien du Monte Sant’Angelo, en Italie, jusqu’au Mont-Saint-Michel et qui passait sans doute au Puy-en-Velay. » m’avait annoncé à ma grande surprise le Père Martin, chargé de la chapelle Saint Michel « et vous marchez sur le chemin des anges ! »

Cette dernière phrase m’a accompagné tout au long de mes huit semaines de périple. Bien que je sois assez réticent vis à vis de la religion, ma randonnée s’est peu à peu transformée en vrai pèlerinage, appuyé par des prières à Saint Michel et aux neuf chœurs des anges et avec la sensation quasi permanente d’être guidé dans mes pas, aidé par de multiples intuitions, soutenu dans mes efforts.

Physiquement, l’épreuve fut rude. Sans aucune préparation initiale, j’avançais souvent tel une tortue paralytique… suant à grosses gouttes. Dans les moments de découragement, je me répétais inlassablement que chaque pas me rapprochait de mon but. J’avançais beaucoup à l’improvisation, sans chemin tracé d’avance et la plupart du temps sans hébergement prévu. Je dormais dans mon hamac dans les forêts, dans des fermes, parfois dans des gîtes.

Je me suis réconcilié avec les êtres humains, ceux qui m’ont offert à boire les jours de chaleur, accueilli à leur table ou même hébergé chez eux. Un foisonnement de rencontres humaines très belles. Je me suis peu à peu réconcilié aussi avec moi-même reprenant confiance dans mes capacités, dans ma persévérance. Je me suis enfin et surtout reconnecté avec mon intuition et avec mon fidèle ange-gardien.

Quelques mille kilomètres plus tard, au détour d’un rideau d’arbres, j’ai enfin aperçu le Mont-Saint-Michel et je suis tombé en larmes sur le bord du Couesnon. J’avais réussi ! C’était le 7 septembre et sans l’avoir prévu, j’arrivais deux jours avant mon anniversaire.

Le jour de mes 45 ans, alors que j’assistais à une messe dans l’Abbaye, l’Archange a soufflé dans mon esprit une proposition surprise pour la suite de ma vie. J’ai senti alors que mon pèlerinage était terminé. Il ne me restait plus alors qu’à intégrer toutes les leçons de cette magnifique expérience et à les mettre en application.

Saint Michel a très bien entendu ma demande initiale. Je voulais que ma vie bouge. Le guerrier céleste a sorti son glaive, a tranché et tout a changé d’un seul coup ! La seconde partie de ma vie était bel et bien lancée…

Michel MABIT

Un ouvrage relatant cette expérience est en cours de rédaction. Si vous souhaitez être tenu informé de sa parution, écrivez à d’adresse électronique suivante : michelmaby@free.fr


De Versailles au Mont

Bonjour à tous les miquelots et à ceux qui désirent le devenir,

Mon voyage a débuté à Versailles, près de la statue de St Michel. Parti seul, le Chemin m’a donné l’occasion de mieux me connaître. Je suis passé par Chartres, qui m’a valu de vivre une expérience dans la Cathédrale qui a marqué le modeste Pèlerin que je suis pour longtemps. L’on dit que la solitude permet de se connecter à l’essentiel. C’est l’une des nombreuses expérience que j’ai vécu. Chaque jour m’a donné l’occasion de vivre que dans l’essentiel. Le Chemin, c’est pour moi, une belle démarche tant dans la connaissance de soi et celle des autres, que dans l’apréhension de la Vie dans ce qu’elle a de plus naturelle : la patience - le respect - l’écoute - l’observation - l’adaptation - l’humilité - la confaince en soi et pour ma part "l’estime de soi". Car pour la première fois de ma vie, dans sa plus belle expression, j’ai ressenti la fierté.

Je souhaite à toutes celles et tous ceux qui marchent ou marcheront vers le Mont Saint-Michel d’y rencontrer une personne merveilleuse, soi !

Jean-Louis, pèlerin de la vie


De Bernay au Mont-Saint-Michel

Avec ma fille, nous sommes parties de Bernay (là ou elle habite) pour emprunter le chemin qui relie Rouen au Mont-Saint-Michel le vendredi matin 21 octobre 2016. Tout au long, nous nous sommes émerveillées des beautés variées de la Normandie, des chemins creux à foison et de la douceur du paysage du bocage. Vos fiches avec cartes et commentaires nous ont été d’au grand soutien ainsi que les listes d’hébergements (y compris les accueils miquelots).

Merci pour les chemins entretenus et balisés même si parfois, il manquait des macarons au niveau de carrefours...C’était le plaisir de chercher ! Ce pèlerinage automnal fut frais et humide mais tellement beau. Un chemin de solitude où le travail intérieur a pu s’épanouir et trouver son apogée à l’arrivée au Mont-Saint-Michel ! Des associations comme la vôtre sont vitales pour faire vivre l’histoire, le paysage et la foi ! Nous tenions à partager avec vous cette expérience inoubliable.

Fraternellement

Christine et Lucile


De Paris à Rome

La Saint-Michel au Mont Gargan

29 septembre. Je n’avais rien calculé, ni le jour, ni l’heure. Lorsque, à la fin de ma journée de marche où j’ai arpenté des champs pierreux sur fond d’Adriatique bleue et calme, j’arrive au Monte Sant’Angelo, les ruelles du village accroché à flanc de montagne sont noires de monde. Sac au dos, je peine à me frayer un passage vers l’église de l’Archange. On se presse, on attend, on se bouscule, on s’interpelle et on s’excuse, on se hausse sur la pointe des pieds pour tenter d’apercevoir, et on envie les chanceux qui se penchent aux balcons. Quand soudain un frémissement parcourt la multitude :

— Le voilà, il arrive !

« Il », c’est saint Michel, ou du moins sa statue, annoncée par une longue procession de confréries costumées, porte-bannières en tête.

— L’archange ne quitte l’église que deux fois l’an, confirme une mamma à son voisin, tout en égrenant son chapelet.

Après les confréries, des prêtres en vêtements chamarrés, des thuriféraires et des abbés en surplis, un Monsignore qui porte une épée étincelante et nue sur un coussin grenat. À deux pas de moi, un garçonnet aux boucles blondes guette, juché sur les épaules de son père et vêtu en archange, avec deux ailes dorées dans le dos.

Mira Papa ! Regarde. San Michele…

Couronné d’or, beau comme un Apollon et vengeur comme le dieu Mars, s’avance le prince des armées célestes, chef des anges fidèles à Dieu quand Lucifer a trahi, brandissant son glaive et écrasant du pied un diable que l’on devine à peine à travers une profusion de lys. Quatre fiers-à-bras portent sur leurs épaules les brancards, encadrés par autant de carabiniers en tenue d’apparat, gantés de blanc et bicorne emplumé de rouge. Derrière viennent les autorités civiles et militaires, le maire à la poitrine barrée de son écharpe tricolore, puis les trompettes, les clarinettes et les hélicons de la musique municipale, et enfin le peuple en marche, dans lequel je me glisse, à la suite du saint patron.

Siamo pel-le-gri-i-ni

Siamo tuoi de-vo-o-ti

San Michel’, arc-angelo,

Pre-gha per no-o-i.

De loin en loin, des mégaphones relaient cantiques et prières. Je suis les trois heures de procession à travers les ruelles tortueuses, en pente et bordées de maisons blanches, alternativement en tête où l’on prie et en queue de peloton où l’on discute derrière la fanfare qui harmonise et flonflonne. En marchant et en priant, pour une fois je fais comme tout le monde, et je me sens à ma place, heureux. Je lie conversation avec un groupe de pèlerins jacquaires, reconnaissables à leur cape bardée de coquilles.

— Nous avons quitté Rome à pied il y a trois semaines, m’annonce fièrement l’un d’eux.

Et j’hésite à leur avouer que je viens de plus loin, parce qu’ils sont sympathiques et que je ne voudrais pas gâcher leur fierté. Les spectateurs se pressent aux flancs du cortège et sur les placettes. De temps à autre, je scrute la foule en espérant vaguement y distinguer le berger du Campo Imperatore. En vain. Comment retrouver Beppino dans une telle cohue de plusieurs milliers de personnes ? Aux balcons et sur le pas des portes, certains s’agenouillent au passage de l’archange, les vieux se signent et les jeunes également. Des curieux et des touristes, il y en aussi, et l’on sent que, s’ils n’étaient pas là, on les regretterait. Il n’y a pas ceux qui regardent et ceux qui processionnent, mais une seule foule emportée dans un élan populaire.

À la nuit tombée, après le feu d’artifice, le cortège reprend le chemin de la basilique pour une messe d’action de grâces. Reflet de l’empilement de siècles de dévotion, l’église ressemble à un labyrinthe sur plusieurs étages. Des dalles patinées par des millions de pas, des murs sanctifiés par la caresse des pèlerins, un enchevêtrement bizarre et vénérable qui n’est pas sans rappeler celui de la basilique de la Nativité à Bethléem, avec ses monastères, ses églises, ses chapelles et ses grottes imbriquées en un seul lieu où chaque pierre a sa place et chaque pierre a un sens. Malgré mon sac à dos, j’ai réussi à me faufiler. Il faut descendre en jouant des coudes et des épaules un large escalier entrecoupé de plusieurs paliers, puis franchir une porte de bronze forgée il y a mille ans à Constantinople avant de pénétrer dans le sanctuaire de l’archange.

Au fond, les fiers-à-bras viennent de déposer la statue de saint Michel devant l’autel, sous l’immense voûte rocheuse et irrégulière qui sculpte le calcaire de la montagne et où la tradition rapporte les apparitions de l’archange au Ve et au XVIIe siècles. Une grotte de crèche, sur laquelle rebondissent et résonnent les chants traditionnels entonnés à pleins poumons. Assise, debout, à genoux, la foule se presse dans la chaude promiscuité des grands soirs, comme aux plus hauts temps des pèlerinages médiévaux. Une foule agitée et fervente dans l’allégresse d’un jour de fête et la chaleur des cierges. Le temps ne compte plus. Ici sont venus des Lombards, des Francs, des Germains, des Saxons et des Scandinaves. Ils étaient rois, empereurs, papes ou pèlerins anonymes, des saints et des pécheurs, parfois les deux en même temps. Des paysans qui retourneraient une heure plus tard bêcher leur terre ingrate et des voyageurs sur le point d’embarquer pour Jérusalem.

En ce lieu si évocateur et si émouvant, l’office prend des allures de messe de minuit. On sent qu’il y a là des chrétiens assidus et puis aussi les occasionnels qui ne mettent les pieds à l’église que pour les fêtes solennelles, les sceptiques qui veulent faire plaisir à grand-mère et ceux qui sont venus pour le pittoresque : tout le peuple de Dieu dans sa diversité venu partager la joie d’un rassemblement unanime.

À San Giovanni Rotondo, j’ai admiré la vie du Padre Pio, j’ai aimé l’architecture de l’église nouvelle, et je m’aperçois à présent à quel point il ne s’agissait que de compréhension intellectuelle et superficielle. En Suisse, quoique j’en aie fait une des bornes de mon parcours, Einsiedeln était un attachement de trop fraîche date pour me toucher véritablement. Tandis qu’ici, dans la basilique céleste, je sens l’air encore imprégné de la ferveur de mes compagnons imaginaires des siècles passés, qui sont venus prier l’archange sur leur route pour les lieux saints de Palestine. Je me sens soutenu, emporté par cette foule des pèlerins de jadis et de toujours. Je me sens en Terre sainte.

Extrait de « Pèlerin d’Occident – À pied jusqu’à Rome » -

Éd. Transboréal

(Ce livre n’est pas disponible auprès de l’Association "Les Chemins de saint Michel)

Site de l’auteur : http://www.villemagne.net

L’association | Histoire | Réseau européen | Les chemins | Les infos pratiques | La boutique | Les événements | Liens utiles | Vos témoignages |

Plan du site  |   Mentions légales  |   Deontologie  

cheapest modalert uk xeloda cost in mayami buy tadalafil brand online in india norvasc discount about order demadex zofran drug generic pharma stendra buy synthroid no prescription walgreens digoxin info about generic paxil buy bimatoprost canada no prescription about tadacip 20 mg online lenalidomide generic acyclovir price south africa in usa buy malegra dxt about buy iressa in canada buy ampicillin in new york orlistat 120mg valacyclovir generic price caverta drug buy cernos gel zantac generic melanocyl in usa duloxetine no rx malegra fxt in india nexium lower price sertraline 50 mg anabrez anastrozole buy flagyl online levipil 500 medicine pelosta-5 omeprazole 20 mg pills buy vilitra without a prescription toprol anafranil 10 mg in mexico info about geftinat tablets centurion laboratories cenforce 100 antidepressants remeron buy apcalis jelly online in mexico medicine diovan purchase azithromycin no prescription mastercard http://pulseseismic.com/buy-clozapine-100-mg.pdf buy phenergan purchase naltima in california cilostazol walmart price in india http://www.naturaldiamondcompany.com/xenical-120-mg-price.pdf pantoprazole cost walgreens memantine sandoz buy norvasc 2.5mg alendronate sodium zovirax official website griseofulvin liquid

more info about buy zithromax paypal about ciprofloxacin pills buy warfarin dapoxetine usa approval buy nitazoxanide 500 mg http://www.phaseivengr.com/griseofulvin-price-philippines.pdf bactrim without perscription lasix 20 mg tabs information buy mirtazapine 15 mg megalis 10 mg india fludrocortisone 100 mg http://pulseseismic.com/cernos-capsules-for-sale.pdf http://upsizemag.com/purchase-mirtazapine-online.pdf remeron generic canada in france http://upsizemag.com/betnovate-c-cream.pdf zhewitra oral jelly http://pulseseismic.com/evista-cheap-canada.pdf cheap lumigan uk info about valtrex generic coupons http://upsizemag.com/buy-calaptin-usa.pdf anabrez sun pharma buy ciplactin uk modalert online linezolid 600 milligrams http://www.naturaldiamondcompany.com/zenegra-100.pdf orlistat 120 mg cap atorvastatin 40 mg valacyclovir 1gm tabs prilosec price mobic 7.5 tab http://pulseseismic.com/flagyl-generic.pdf novartis diovan prilosec pill form trazodone 50mg zocor 40 mg tablet dapoxetine overnight shipping more drug evista about geftinat 250 mg price buy diovan 40 mg linezolid 600 milligrams tadacip 20 mg online more info clomiphene citrate prevacid otc capsules promethazine 25mg retail price seroquel without a prescription lamisil 250 walmart zoloft donepezil aricept 5 mg azithrocin cymbalta australia for sale in uk http://artistlane.com/mirtazapine-generic.pdf tadalafil jelly sorafenib tablets price in usa oleanz tab fluoxetine pill premarin prices canada rivastigmine cost zantac uk prices order caverta online india info about flagyl tablets lisinopril 10order prednisolone linezolid generic name carvedilol bisoprolol more info buy azithromycin 250 mg online spironolactone tab 25 mg more fluoxetine tab arpizol 15 mg http://wisdomofthetoga.com/warfarin-sodium-2mg imatinib for sale indocin 75 mg information about price bupropion giant eagle desyrel 300 mg order phenytoin sodium manufacturers of bupropion hci brands of roxithromycin xenical sale in canada cytoxan 250 mh http://americanautodistributing.com/buy-iressa-in-usa betnovate cream usa biaxin 500 ml spironolactone 50 mg tablet http://wisdomofthetoga.com/clomiphene-uk-buy information 2mg risperdal promethazine 12.5 tablets glipizide online cost of plavix in france information about ranitidine uk buy lisinopril 40 mg buy olanzapine 15 mg http://www.form5500prep.com/buy-kamagra-paypal buy calaptin 240mg http://www.form5500prep.com/buy-order-evista nitazoxanide cost tadalafil 2.5mg http://huntersnation.com/cilostazol-price generic de fosamax lasix http://patkelmanphotography.com/revlimid-for-sale mobic sorafenib uk bimatoprost argentina in india clozapine drug modafinal modalert silagra manufacturer about vega online bactrim d in canada http://fhginterests.com/atorvastatin-40-mg-price buy dexamethasone no prescription more info about buy malegra dxt online more info about buy filagra online super zhewitra price namenda xr